Mi Emmaüs

Le P’tit glossaire

25,00

  • Le piment des mots créoles : P’tit glossaire
  • De l’auteur Jean Albany
  • Des édition Hi-land Océan Indien
  • Paru en 1990
  • En très bon état

Disponibilité : 1 en stock

Total du produit
Total des options
Total
à retirer à Emmaüs Grand Sud
UGS : LI-0221-056 Catégories : , Étiquettes : , ,

P’tit glossaire

– Le piment des mots créoles –

Pour commencer, les mots créoles de Jean Albany disent des merveilles de la mer et du ciel Mascarins. Les Mots joyaux d’Albany chantent la chanson du cœur des Réunionnais.
En effet, Jean Albany, dans un entretien accordé à Claude Huc (JIR) à l’occasion de la parution de “Vavangue” déclarait:

<< A l’époque il n’y avait pas la télévision et à la Réunion, les librairies étaient peu nombreuses. Les seuls livres que lisaient les jeunes étaient ceux qu’ils recevaient lors des distributions des prix. Les Créoles et les intellectuels métropolitains lisaient peu, leur esprits étant peut-être englué dans la gomme tropicale… Un mot c’est un contexte, une histoire une ambiance. C’est tout ce qui gravite autour du mot que je veux traduire dans mon glossaire. Un exemple, le mot “mouiller” est un vocable de marine: on mouille une ancre, on mouille un bateau. Dans la région de Saint-André, un élève penché sur son pupitre dira à son institutrice: “Madame, moin la mouill’ un linge…” Il y a une quantité de mots que le créole utilise et qui méritait d’être expliqués, commentés… Je voudrais que grâce à cet ouvrage, un européen ou un étranger puisse avoir à travers les mots une image de notre île… Pour vous, pour moi, le mot nénène est origine malgache… Il semble que le mot ait trouvé son origine dans le fait que les premiers enfants de l’île aient été allaités par des nourrices malgaches. On voit sur quelles “projections” peut déboucher l’étude du vocabulaire créole. Et comment un nom de plante come “vavangue” peut représenter l’idée de l’école buissonnière et la vie en vavangue, la vie de bohème…>>

Que vivent donc les mots créoles!
Pierre Vidot
Président de la Fondation Albany.

Les œuvres de Jean Albany

Tout d’abord, Jean Albany est né en 1917 à Saint-Denis de la Réunion.
En effet, il a publié en langue française ses premiers recueils de poèmes, “Zamal” (1951) et “Miel Vert” (1963).

En 1964, il obtient “Le grand prix littéraire de la Réunion”.
“Bleu Masarin” (1972) est son premier ouvrage en langue créole.
“Vavangue” (1972) nous conduit dans l’intimité de la Créolie en compagnie de sa famille et de ses amis.
En 1974, il édite “Le P’tit Glossaire” qui sera suivi en 1983 de son “Supplément”.
“Bal Indigo” (1976), “Fare-fare” (1978) et “Percale” (1979) contiennent les poèmes majeurs, “Monte chemin comoran”, “Bal Indigo” reportage sans complaisance sur l’esclavage, “Ramassèrs corail”, “Percale”, plaidoyer pour le lagon; “”Fare-fare”, romance en prose et e vers pour son “Triangle Magique”. Zamal sera réédité en 1980.
En 1981 paraît “Indiennes” où se découvre un de ses plus beaux chants: “Oiseau Bellier Jaune Safran Bec Noir”, poème de l’Adieu.
C’est en fait son dernier Poème.

Depuis qu’il est parti en sa dernière vavangue en 1984, la fondation Jean Albany a publié “Amour Oiseau Fou” (1985) et “La Croix du Sud” (1990).
Elle propose maintenant avec Hi-Land “Le P’tit Glossaire et son Supplément” en un seul volume.

Poids

Dimension

Illustration

, ,

Nombre de page

Etat